// Comptes rendus Qualifications Championnat suisse juniors

 

// Compte rendu juniors Inters (M15, M17, M19, M23, HM23)

Dimanche 19 novembre 2017

 

Il n’aura pas manqué grand-chose pour créer la surprise lors du 1er tournoi qualificatif juniors pour le championnat suisse

Fidèle à son habitude, le VBC Porrentruy avait mis les bouchées doubles pour organiser le premier des deux tournois qualificatifs juniors pour le championnat suisse 2018. Il a ainsi permis à 14 équipes de 5 clubs (dont le VBC Porrentruy avec 5 équipes) de défendre leurs chances dans des conditions aussi bonnes que possible. L’association SVRJS avait fait le reste, en déléguant des arbitres à la hauteur. Merci à eux.

Pour le VBC Porrentruy, le bilan est bon. Avec un peu de frustration. Mais cela signifie que les équipes ont été à la hauteur de l’événement. Il n’a pas manqué grand-chose pour créer des surprises, en M15 ou en HM23. C’est de toute façon beaucoup d’expérience engrangée.

Une équipe devrait obtenir sa qualification pour le 1er tour national en février prochain : les filles M23 ont aisément remporté leurs 3 matches.

Filles M15

Volley Espoirs Biel-Bienne – VBC Porrentruy, 2-0 (25-23  25-22)

VFM – VBC Porrentruy, 2-0 (25-10  25-21)

VBC Porrentruy A : Sidonie Berret, Manon Becker, Fanny Brossard, Ambre Cramatte, Jade Cramatte, Jade Crespillo, Julie Eschmann, Luna Lando, Léna Niederhäuser, Lucie Pape, Lia Rodriguez. Coaches : Bérénice Willemin, Elvine Houlmann.

 

Malgré le jeune âge des joueuses et le manque d’expérience en 6x6, Porrentruy a tenu à inscrire une équipe M15 pour les tournois inter. Cela permet d’engranger de l’expérience, de se confronter aux meilleures équipes de la catégorie et d’avoir du plaisir en réalisant de belles performances !

Porrentruy avait choisi de « mélanger » ses équipes A et B et d’avoir la meilleure équipe possible.… Avec une moyenne d’âge de moins de 12 ans (!!!), l’équipe bruntrutaine a joué crânement sa chance face à des équipes composées de joueuses plus âgées, plus grandes et plus expérimentées.

Pourtant Porrentruy a bien mal débuté le tournoi en connaissant des difficultés en réception face aux services des Biennoises et en étant bien trop « gentilles » au filet. Mais Porrentruy ne jouait pas mal, il ne manquait pas grand-chose, malgré un score très défavorable en début de match (15-6 puis 21-13 pour Bienne). Porrentruy s’est accroché, s’est engagé davantage en réception, a été plus agressif au service (Lia et Manon) et au filet, et a grignoté point après point pour revenir à un point de Bienne (22-21). Mais Bienne a réussi à empocher cette manche sur le fil, 25-23. Cette belle remontée a boosté les Ajoulotes qui ont bien entamé la seconde manche (6-2), mais les Biennoises, plus puissantes, se sont accrochées et ont creusé l’écart à 19-15. Porrentruy n’a pas baissé les bras, est remonté, mais cela n’a malheureusement pas suffi et Bienne l’a emporté 25-22.

Quelques minutes de pause et Porrentruy était engagé dans sa seconde rencontre de la journée, face à VFM. La pause a été mal négociée par les Ajoulotes qui ont bien mal entamé la rencontre. Moins mobiles et avec de grandes difficultés en réception face aux services puissants et travaillés de VFM, Porrentruy a laissé filé le 1er set, sans vraiment réagir. Porrentruy s’est alors ressaisi et a retrouvé son niveau du match précédent. Un meilleur engagement en réception a permis de tenir un moment… puis ça a été de nouveau difficile, avec un passage à vide en milieu de set. Le score a même été de 17-8, puis 22-13 pour VFM. Mais Porrentruy ne s’est pas laissé aller et a fait une belle remontée, malheureusement un peu trop tard.

Ces deux matches ont certes été perdus, mais Porrentruy a montré un bel engagement sur le terrain et a souvent réussi à faire jeu égal avec ses adversaires. Il manque encore un peu de puissance, de hauteur pour réussir à l’emporter. Mais les énormes progrès accomplis par ces jeunes joueuses, leur travail aux entraînements et leur grande marge de progression peuvent laisser envisager l’avenir de belle manière !

 

Filles M17

VBC Porrentruy – Volley Espoirs Biel-Bienne, 0-3  (18-25  15-25  3-25)

VBC Porrentruy : Léane Giulieri, Kenza Bregnard, Imma Rodriguez, Axelle Nicoulin, Romane Riat, Manon Houlmann, Emma Voisard, Zoé Kunz, Gjuljana Sofra, Emilie Adatte. Coaches : Audrey Jubin et Juliette Bernier.

 

Vainqueur surprise de Bienne en championnat, les filles M17 du VBC Porrentruy nourrissaient le secret espoir de récidiver lors des qualifications au championnat suisse. Mais il y avait une différence de taille entre les 2 matches : Bienne alignait cette fois ses meilleures joueuses, et notamment les très prometteuses Amélie Perret et Carine Tschanz. Tandis que Porrentruy devait se passer de Pauline Fueg, retenue à une fête de famille.

L’issue du match n’a jamais fait de doute, Bienne entamant les sets pied au plancher, prenant d’emblée ses distances, grâce surtout à sa puissante au service.

Mais, à l’exception du 3e set, Porrentruy n’a pas baissé les bras, s’est accroché et a produit des actions de volley de qualité.

C’est de toute façon une excellente expérience que de se confronter à plus fort que soit. Encore pour beaucoup en formation de base, les filles M17 ne peuvent qu’avoir appris ce dimanche. Et ça peut être bénéfique pour le championnat.

 

Filles M19

VBC Porrentruy – Volley Espoirs Biel-Bienne, 2-0  (25-12  25-14)

VBC Porrentruy – VFM, 0-2  (6-25  13-25)

VBC Porrentruy : Flavie Richert, Maëva Erard, Nina Valley, Vjosa Ferati, Jehona Shkodriqi, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Méline Giulieri, Léane Giulieri, Laura Gerber, Ilona Telesca. Coach : Serge Jubin.

 

Le sentiment reste amer. Certes, les filles M19 du VBC Porrentruy ont facilement battu Espoirs Biel-Bienne, et c’est toujours une bonne performance de prendre le meilleur sur une équipe de ce club qui met toute son énergie à la formation. Mais les Ajoulotes ont beaucoup trop vite baissé pavillon dans le second match face à VFM.

Pourtant, le match face à Bienne devait servir de bonne mise en train. Le fait de largement mener au score aurait dû renforcer le mental et la confiance.

Mais VFM, c’est une autre histoire. Surtout lorsque le match commence par un sec 0-8 ! Porrentruy ne s’est jamais remis de cette mauvaise entrée en matière. Au contraire, l’équipe a sombré, et c’est dommage. Au point de ne pas réussir grand-chose, même certains mouvements très simples.

Il y a tout de même eu une lueur, au début du 2e set. Appliquant enfin des consignes pourtant très simples, Porrentruy s’est accroché. Il y a même eu parité à 11-11. Mais la puissance physique et mentale de VFM au service a fait exploser une arrière-garde bruntrutaine trop vite résignée.

 

Filles M23

VBC Porrentruy – VBC La Suze, 2-0  (25-9  25-16)

VBC Porrentruy – VBC Nidau, 2-0  (25-13  25-16)

VBC Porrentruy – VFM, 2-0  (25-8  25-5)

VBC Porrentruy : Bénédicte Mboli, Margaux Jubin, Eva Maillard, Anaïs Meusy, Cloé Meusy, Fiona Bregnard, Audrey Jubin, Maëva Erard, Méline Giulieri. Coach : Serge Jubin.

 

Comme les autres clubs engagés dans ces qualifications juniors pour le championnat suisse, le VBC Porrentruy savait que ses chances d’accéder au 1er tour national se trouvaient dans la catégorie M23 féminine. Avec un noyau de joueuses évoluant en 2e ligue – et même si certaines sont encore bien jeunes pour cette catégorie – Porrentruy a « fait le job ». Sans véritable difficulté.

D’abord parce que les adversaires étaient surtout venus pour « jouer », n’affichant pas des effectifs suffisamment compétitifs. Ensuite parce que les Bruntrutaines ont su jouer à leur niveau, évitant de tomber dans le piège des rythmes lents des adversaires.

Prétendre que ce ne fut que balades de santé est excessif. Ainsi, Nidau a mené 12-9 dans le 2e set. Sans toutefois affoler des Ajoulotes qui se sont appuyées sur un service de qualité et une construction de jeu rapide et efficace.

Avec une moyenne d’à peine 17 minutes et 11 points encaissés par set, les juniors bruntrutaines ont largement dominé cette première manche qualificative. Mais il en reste une seconde, le 17 décembre à Bienne. A ne pas négliger. C’est vrai que la voie vers le championnat suisse est bien tracée, mais il faut jouer…

 

Garçons HM23

VBC Porrentruy – VBC Nidau, 0-3  (10-25  21-25  24-26)

VBC Porrentruy : Mergim Ukshini, Nicolas Prêtre, Théo Paratte, François Mouttet, Guillaume Bandelier, Maxime Dubey, Hossain Mohammadi. Coaches : Nicolas Geiser et Luc Fleury.

 

Les « écuries » apparaissaient trop dissemblables pour offrir un match équilibré. Nidau avait sorti la « grosse artillerie », avec un duo de coaches et 11 joueurs. Formation réduite à Porrentruy, avec un coach « remplaçant » et une équipe qui a dû composer sans le central Luc Fleury.

Alors, ce fut difficile en début de match. Mais les Bruntrutains ont eu le cran de ne pas s’effondrer. Mieux, ils ont tenu tête à Nidau. Au point de s’offrir une balle de set lors d’une fin de troisième manche « de feu ». Porrentruy aurait alors mérité de prendre au moins un set, et qui sait si le match n’aurait pas basculé !

Certes, il y a une différence de niveau, et surtout un effectif autrement plus complet à Nidau. Mais la volonté et la solidarité ont aussi des vertus. Il y a certes un peu de frustration à s’être incliné 3-0, mais il y a de bons enseignements à tirer. Notamment celui qu’il n’est jamais vain de s’accrocher.

 

// Dimanche 19 février 2017

 

compte rendu en lien

 

// Dimanche 11 décembre 2016

 

Présent sur tous les fronts, le VBC Porrentruy décroche deux premiers tickets

Les bonnes vieilles finales suisses juniors, qui réunissaient l’espace d’un week-end en avril, « à l’autre bout de la Suisse », les champions des quinze régions de Suisse + le club organisateur – une formule magnifique qui allie le sport de masse et celui d’élite –, c’est désormais du passé (à moins que ça ne revienne par la grande porte en 2020 !!!). Encore une idée saugrenue de Swiss Volley, qui croit favoriser le développement de l’élite en écartant les « gueux » des petites régions.

Trêve de commentaire dépité, il faut se faire une raison et bien user de la nouvelle formule, qui prévoit que chaque région du pays a droit à une place dans la phase de groupe du championnat suisse, avec une seconde place pour la région championne de la catégorie la saison précédente. Pour décrocher les sésames, la région Jura-Seeland a mis sur pied deux tournois qualificatifs qui rassemblent les prétendants de toutes les catégories. Quinze équipes au total pour cinq catégories, avec cinq clubs représentés. Le VBC Porrentruy est présent sur tous les fronts avec 5 équipes (sa 6e équipe inscrite, les garçons HM19, est d’ores et déjà qualifiée, seule en lice). Devant Bienne et VFM, chacun 3 équipes ; La Suze et Nidau, 2 équipes.

Dans une très bonne ambiance, bien organisé par Bertrand Faivet du VFM, le 1er tournoi a confirmé les prévisions. Porrentruy ne cache pas ses ambitions chez les filles M19, ce d’autant que SVRJS dispose de deux places, grâce au titre national emporté en avril par le VFM… qui ne s’est pas inscrit dans cette catégorie.

 

 

Malgré deux absences dans le groupe, bien à leur affaire, les M19 ont montré que leur ambition était justifiée. Elles ont battu leurs deux adversaires 2-0, sans coup férir, obtenant ainsi plus de 90% de chance d’accéder au championnat national. Il faudra confirmer le 15 janvier à l’Oiselier.

Les filles M15 se sont certes bien défendues face à « l’ogre » Bienne, mais elles ont dû s’incliner. Elles ont par contre pris le meilleur, nettement, sur le 3e prétendant, VFM (2-0). Une deuxième place pourrait se libérer pour la région, les M15 du VB Porrentruy s’y engouffreraient avec bonheur.

Pour les filles M17, on savait que le défi était trop élevé. Qu’à cela ne tienne. Cette jeune équipe, privée de plusieurs filles, blessées, a découvert le niveau supérieur et des adversaires qui, habituellement, jouent en 3e ligue ! Ce fut rude au début, puis les jeunes Bruntrutaines ont renvoyé et même rivalisé, l’espace de quelques points, avec leurs adversaires de Bienne et de VFM (issues de centre sport-études). Trop tendres en réception de service, les Ajoulotes ont montré qu’elles ne sont pas dépourvues de tempérament, d’atouts et d’organisation. En inscrivant plus de 40 points au total, elles montrent qu’elles aussi, elles peuvent jouer à u bon niveau. Et c’est d’autant plus encourageant qu’il y a une énorme marge de progression.

Pour les équipes M23, filles et garçons, il y avait tout simplement plus fort qu’elles en face. Les garçons, dans une composition incomplète, ont plutôt bien joué, mais sans parvenir à déstabiliser le collectif de Nidau. Ils espèrent eux aussi qu’une 2e place sera offerte à la région Jura-Seeland pour jouer le championnat national. Pour les filles M23, l’obstacle VFM était là aussi trop haut. Elles ont battu Nidau 2-0, fait un gros match contre La Suze (défaite 2-1, 15-13 au 3e set !!!), mais n’avaient pas les ressources pour faire trébucher un VFM puissant et en confiance, qui avait assuré l’essentiel en l’emportant 2-1 face à La Suze juste avant.

Ce fut un bien beau dimanche de volley. La réunion des meilleures équipes juniors sur un même site de jeu montre que, même s’ils sont peu nombreux, les clubs formateurs font du bon travail. L’avenir de la région Jura-Seeland était aux Breuleux dimanche 11 décembre, il viendra à l’Oiselier dimanche 15 janvier 2017 pour le « tournoi retour » de qualification. Celles et ceux qui feront le volley régional (le font déjà souvent, et parfois au niveau supérieur) sont celles et ceux qui s’illustrent chez les juniors.